Les licences STAPS

Publication : 15 juillet 2020

Les licences STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) associent de la pratique sportive, des enseignements scientifiques et une formation professionnelle. Un profil polyvalent et une forte implication personnelle sont requis pour persévérer dans cette filière.
© France Universités – Université Paris Cité
Les licences STAPS exigent polyvalence et motivation.

Accès : 4 demandes pour 1 place

Si la licence est accessible à toutes les séries de bac, les bacheliers généraux sont les mieux préparés pour suivre cette filière polyvalente. Les différents profils ont cependant leurs chances à condition de travailler régulièrement dans toutes les matières.

Les licences STAPS attirent de nombreux bacheliers. La plateforme Parcoursup reçoit environ quatre demandes d’inscription pour une place en L1 STAPS, et jusqu'à dix demandes pour les licences STAPS avec option santé.

L'étude du dossier par les universités s'appuie sur :

  • les compétences scientifiques (notes de 1re et de terminale dans les matières scientifiques) ;
  • les compétences littéraires et argumentaires (notes de 1re et de terminale en français, philosophie, langues, etc.) ;
  • les compétences sportives (pratique sportive régulière dans le cadre scolaire ou extrascolaire : licence de l’association sportive du lycée ou d’un club, statut de sportif de haut niveau, etc.). Sans être expert dans une discipline, une culture sportive et une bonne condition physique sont indispensables ;
  • l’engagement associatif et citoyen du lycéen (être titulaire du BAFA, engagé dans une association caritative, pompier volontaire, avoir suivi une formation aux premiers secours, entraîner les jeunes d’un club de sport, etc.) ;
  • la fiche Avenir (son projet professionnel, les avis des enseignants en matière d’autonomie, etc.).

STAPS et spécialités au lycée

Les spécialités suivies au lycée en voie générale n’entrent pas en ligne de compte dans l’évaluation du dossier, mais les notes obtenues, si. Le lycéen doit donc avant tout choisir ses spécialités en fonction de ses goûts et de ses compétences, car c’est ce qui lui permettra d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Si cela comprend une ou des spécialités scientifiques, c’est un plus, car le programme de STAPS comprend beaucoup de sciences.

Quelques admissions sont possibles en L2 ou L3 (sur dossier) pour les étudiants qui ont déjà effectué 1 ou 2 années d’études supérieures.

Au programme : du sport, mais aussi beaucoup de théorie

La 1re année de STAPS consiste en un tronc commun aux différentes licences qui comprend :

  • un volet scientifique : sciences du vivant (anatomie, physiologie, biomécanique, etc.) et sciences humaines (psychologie, sociologie, histoire du sport, etc.) ;
  • des enseignements d’activités physiques sportives et artistiques à hauteur d'un tiers de l’emploi du temps, soit entre 6 et 10 heures par semaine. Différentes disciplines (selon les établissements, natation, gymnastique, athlétisme, sports collectifs, danse, etc.) sont abordées sur un plan pratique (initiation ou perfectionnement) et théorique (étude des techniques, pédagogie, réglementation, analyse de l'activité). Un ou plusieurs enseignements sportifs sont parfois imposés ;
  • des savoirs méthodologiques et associés, comme du secourisme, de l'informatique, etc.

À l'issue, les étudiants s'orientent, en général en 2e année, dans la mention de leur choix, chacune correspondant à un domaine professionnel spécifique.

APAS (activité physique adaptée et santé)

Cette licence vise l'enseignement des activités physiques adaptées à destination de personnes âgées, malades, en situation de handicap, en difficulté sociale ou touchée par la perte d'autonomie. Elle s'adresse à des étudiants motivés par les domaines de la santé et de la prévention par l’activité physique et le sport.

Éducation et motricité

Cette licence, la plus répandue, cible l'enseignement des activités physiques et sportives. C'est la plus adaptée pour poursuivre en master MEEF (master de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) et présenter les concours de l'enseignement afin de devenir professeur d'EPS.

Entraînement sportif

L'objectif de cette licence est de former des professionnels de l'entraînement, de l'animation, de la préparation physique, ainsi que des cadres sportifs dans les fédérations et associations.

Ergonomie et performance motrice

Cette licence, la moins répandue, s'adresse à ceux qui envisage de travailler à l'amélioration du matériel sportif, du confort du pratiquant et à l'optimisation de sa performance.

Management du sport

Cette licence est orientée vers la gestion et le management de structures sportives, l'organisation d'événements sportifs ou la commercialisation de produits et services sportifs.

Les étudiants effectuent généralement de 50 à 200 heures de stage chaque année dans une école, une association ou un club sportif, une collectivité territoriale ou encore chez un fabricant d'équipements sportifs. Réaliser des stages en plus de ceux imposés par le cursus est un plus pour acquérir de l'expérience et muscler son CV.

Et après : insertion ou poursuite d’études

En cours de licence, il est possible de rejoindre une licence professionnelle, notamment dans les domaines de l’animation, du tourisme sportif et de la médiation sociale par le sport.

Avec une L3 validée, les étudiants peuvent poursuivre en master (en 2 ans), en fonction de leur parcours et de leur projet. L’entrée en master est sélective.

Il est aussi possible de préparer un concours, par exemple celui de conseiller territorial des activités physiques et sportives, ou de professeur d'EPS de la Ville de Paris.

Enfin, les licences APAS, éducation et motricité et entraînement sportif donnent droit à l’obtention d’une carte professionnelle qui permet d'encadrer des séances de sport contre rémunération. Certains s'insèrent donc directement en tant qu'entraîneurs, préparateurs physiques, coachs sportifs, enseignants en activité physique adaptée ou maîtres-nageurs sauveteurs (moyennant l'obtention d'un brevet).

Témoignage

Ma 1ère année

Découvrez le témoignage d'une étudiante en :