Les masters STAPS et MEEF

Publication : 2 avril 2021

De niveau bac + 5, les masters STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) permettent de se spécialiser et de devenir cadres dans le domaine du sport. Du responsable de structure sportive à l'enseignant en activité physique adaptée, à chaque master ses débouchés.
© Conférence des présidents d'université – Université de Franche-Comté
En master, les étudiants affinent leur spécialisation dans les métiers du sport, de l'enseignement à l'ergonomie en passant par le management ou le sport santé.

5 masters STAPS, 1 master MEEF

Master STAPS

Générique, le master STAPS n’est pas spécialisé dans l’une des mentions présentées ensuite. Des parcours spécifiques à l’intérieur du master orientent le parcours de l’étudiant. Par exemple : développement et intégration ; enseignement, sciences du sport et éducation physique ; tourisme et montagne, etc.

Master STAPS APAS (activité physique adaptée et santé)

Ce master forme des spécialistes de l’adaptation de l’activité physique et sportive à des publics aux besoins particuliers (handicap moteur, sensoriel, mental, troubles psychiques, pathologies chroniques, cancer, personnes âgées, etc.) afin d’améliorer leur qualité de vie et leur santé.

Master STAPS entraînement et optimisation de la performance sportive

Ce master prépare les étudiants à l’évaluation des sportifs, à la conception de programme de développement et d’entretien des qualités physiques et mentales, à la réathlétisation, afin d’accompagner les athlètes dans leur parcours sportif.

Master STAPS ingénierie et ergonomie de l’activité physique

Ce master forme des ingénieurs produit et des chefs de projet dans les services de recherche et développement, des cadres en ergonomie, experts de l’analyse et de la modélisation des gestes sportifs et professionnels et de l’optimisation des matériels et de la motricité.

Master STAPS management du sport

Ce master apporte une triple compétence scientifique, managériale et sportive utile pour prendre des responsabilités dans la gestion et l’organisation de structures, de projets ou d’événements sportifs dans les secteurs du sport professionnel, du sport fédéral, de l’industrie et de la distribution d’articles de sport, du tourisme et des loisirs sportifs et du service public.

Master MEEF parcours éducation physique et sportive

En relation avec les Inspé (instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation), le master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) forme les étudiants au métier de professeur d’EPS en collège-lycée et les prépare au concours du CAPEPS (certificat d’aptitude au professorat en éducation physique et sportive).

Accès : sélection à l’entrée

Les masters STAPS s’adressent aux titulaires d’un bac + 3 et la plupart recrutent des étudiants ayant suivi la mention de licence STAPS correspondante. Le master MEEF parcours EPS, lui, donne la priorité aux étudiants de la licence STAPS mention éducation et motricité qui contient une préprofessionnalisation. Certains masters sont cependant ouverts à d’autres profils : par exemple, les masters ingénierie et ergonomie de l’activité physique peuvent aussi accepter des diplômés de psychologie ou de sciences de l’homme.

L’entrée en M1 (1re année de master) est sélective, avec en moyenne trois candidats pour une place en formation. Cette sélectivité varie selon les mentions et les régions.

L’étude du dossier est systématique. Sont notamment observées la continuité avec la mention de licence ; les notes obtenues en licence, qui doivent être bonnes et homogènes dans les différentes matières, car un profil polyvalent est nécessaire pour réussir en master STAPS ; la lettre de motivation explicitant le projet professionnel ; la liste détaillée des stages et autres expériences du candidat (entraînements bénévoles, engagement associatif, BAFA, etc.).

Au programme : spécialisation et professionnalisation

Organisé sur 2 ans, le programme comprend :

  • des enseignements communs aux différentes mentions de master, notamment en gestion et organisation de structures, de projets ou d’événements sportifs, avec des cours de marketing, communication, comptabilité, gestion financière, management des ressources humaines, droit, etc. ;
  • une initiation à la recherche (travaux de synthèses bibliographiques sur un sujet, mise en œuvre sur le terrain d’expérimentations avec analyse des résultats, etc.) ;
  • des enseignements de spécialité spécifiques à chaque mention, dans la continuité de ceux de licence, et parfois des parcours spécifiques en fonction notamment des laboratoires de recherche supports. Se renseigner sur le site de l’université pour connaître le contenu précis des programmes ;
  • des projets à mener en solo ou en groupes, qui sont l’occasion de mettre en application les enseignements théoriques ;
  • des stages dans une association ou un club sportif, une collectivité territoriale, une école, une structure d’accueil du handicap, un fabricant d’équipements sportifs. Le stage long (plusieurs mois) de 2e année donne lieu à la rédaction d’un rapport, soutenu ensuite devant un jury.

Certaines formations proposent des formules en apprentissage.

Et après : insertion professionnelle

Les masters, de niveau bac + 5, visent surtout l’entrée sur le marché du travail, à des fonctions d'encadrement, de conception et de développement. Parmi les débouchés possibles, selon la mention de master : cadre manager et gestionnaire de structure, entraîneur, préparateur physique ou mental pour les athlètes de haut niveau, ingénieur ergonome, responsable de développement du tourisme sportif, consultant, etc.

Il est aussi possible de passer un concours de la fonction publique ou de monter sa propre entreprise.

Ceux qui veulent poursuivre leurs études peuvent s’orienter vers un doctorat (bac + 8) pour accéder notamment à des postes d’enseignant-chercheur.

Témoignage

Ma 1ère année

Découvrez le témoignage d'une étudiante en :


À lire aussi