La MC du secteur sportif

Publication : 26 juillet 2021
Une MC (mention complémentaire) est dédiée au sport : la MC AGSS (animation, gestion de projets dans le secteur sportif). Pour ceux qui veulent se professionnaliser rapidement dans le domaine après le bac. Cette année de spécialisation conduit aussi bien à l'emploi qu'à des poursuites d'études.
La MC du secteur sportif
© Charlene Bourbon / Siel bleu
Préparée en lycée, dans de petites promotions, la MC AGSS forme à la conduite de projets d'animation sportive auprès d'un public varié.

Priorité aux bacheliers professionnels

La MC AGSS (animation, gestion de projets dans le secteur sportif) s'adresse à des bacheliers professionnels prioritairement du secteur tertiaire dans les spécialités relatives à la gestion-administration, la vente, le commerce, l’accueil, les métiers de la sécurité, les services de proximité et vie locale, etc. Elle est aussi accessible aux bacheliers généraux et technologiques. 

Les candidatures passent par Parcoursup, la plateforme nationale de préinscription en 1re année de l'enseignement supérieur. La sélection par les établissements repose sur le dossier scolaire, une lettre de motivation et parfois un entretien. Sont appréciés les candidats qui pratiquent un sport et/ou justifient d'une expérience dans l'animation ou l'entraînement sportif.

Sous statut scolaire ou en apprentissage

La MC AGSS est proposée dans une soixantaine d'établissements.

Elle peut être préparée sous statut scolaire dans un lycée public ou privé. Les cours alternent avec trois périodes de stage en entreprise, de 16 semaines au total. La MC peut aussi être préparée sous contrat d'apprentissage dans une vingtaine d’établissements, à condition d’avoir trouvé un employeur au moment de l’entrée en formation.

Les structures d’accueil sont variées : club sportif, Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), écoles, centres de loisirs, salles de sport, etc.

Au programme : animation, projets et sport

Cette mention complémentaire forme les élèves à la conduite de projets d’animation sportive et, plus largement, éducatifs, culturels et sociaux. Elle prépare aussi à participer au développement d’une structure.

Selon les établissements, la formation propose une dominante au choix : APT (activités physiques pour tous), en majorité, ou AAN (activités aquatiques et de la natation).

Au programme :

  • la conception et la mise en œuvre d’une animation, par exemple une journée de sensibilisation au handisport ou une journée de marche avec des seniors, en lien avec des structures sportives, sanitaires et sociales ;
  • l’encadrement d’un groupe, via des mises en situation et des jeux de rôle ;
  • la pratique et l'encadrement d'activités physiques (sports collectifs, de raquette, de combat, activités de pleine nature, de la forme, de nage, etc.) ;
  • la connaissance des structures, des publics et du cadre réglementaire, des sciences de la vie (biologie du corps humain), sciences humaines et médico-sociales, de la prévention santé, des techniques de communication, etc.

Sur le terrain, après avoir observé le fonctionnement d’une structure, les stagiaires ou apprentis sont accompagnés dans la mise en place de séances d’activités physiques et sportives. Ensuite, ils mènent un projet en autonomie : organiser une journée portes ouvertes dans un club sportif, faire découvrir le rugby à des classes élémentaires, etc.

Et après : insertion ou poursuite d’études

La mention complémentaire donne accès à l’emploi en tant qu’animateur sportif dans les salles de sport, les centres périscolaires et de loisirs, les bases de loisirs, les Ephad, les collectivités territoriales, etc. L’insertion s’effectue notamment dans les structures où les diplômés ont fait leur stage.

Une partie d’entre eux poursuivent leurs études. Ils rejoignent alors un BPJEPS éducateur sportif (le plus souvent mention activités physiques pour tous ou métiers de la forme) en bénéficiant d’une équivalence de deux unités d’enseignement capitalisable, un BTS dans les domaines du tertiaire et du social ou, plus rarement, une licence STAPS ou un DEUST AGAPSC (animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles).

Une nouvelle MC encadrement secteur sportif en 2023

Une autre mention complémentaire devrait être mise en place à la rentrée 2023 dans le domaine du sport : la MC encadrement secteur sportif (E2S).

Cette mention complémentaire sera accessible aux titulaires de la MC AG2S ou aux bacheliers professionnels ayant obtenu l'UF2S.

Trois options seront proposées : activités physiques pour tous ; activités aquatiques et de la natation ; activités de la forme.

La MC E2S permettra de valider les deux autres unités capitalisables du BPJEPS.