Je teste, je m'engage

Publication : 26 juillet 2021

Parce que les candidats doivent justifier leur motivation à l’entrée des formations sportives, autant vous donner toutes les chances de marquer des points le jour J. Bénévolat, BAFA, diplôme de secourisme... tour d’horizon des pistes pour vous préparer ou tester vos envies avant de vous engager.
© Brigitte Gilles de la Londe/Onisep
Au-delà de l'EPS du tronc commun et des spécialités ou options sport possibles au lycée, il y a de nombreuses façons de tester sa motivation pour le domaine du sport.

Stage de 3e : premiers pas dans le monde du sport

Si, dès le collège, vous êtes attiré par les métiers d’éducateur sportif, de moniteur ou de coach, pensez à orienter votre stage de 3e dans un club de tennis, une piscine, une salle de remise en forme, un centre de loisirs, etc. Les centres de formation à l’éducation sportive comme les Creps (centre de ressources, d'expertise et de performance sportive) accueillent aussi des stagiaires. Autres possibilités : les enseignes d’articles de sport pour découvrir le secteur de la vente ; les fédérations pour participer à l'organisation des filières sportives. De quoi tester vos idées de métiers, voir le fonctionnement d’une structure et, plus largement, du monde du sport.

D'une durée de 5 jours, le stage se déroule le plus souvent au 2e trimestre de 3e. Vous pouvez contacter directement les structures qui vous intéressent et/ou solliciter une structure où travaille un ami de la famille, les parents d'un camarade de classe, etc.

En savoir plus sur le stage de 3e

BAFA : l’atout animation

Détenir le BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) ou le BAFD (brevet d’aptitude aux fonctions de directeur) constitue un plus à l'entrée des formations du sport, notamment des diplômes d'État. Ces brevets permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centre de vacances ou de loisirs, ou de diriger ces structures. Leur présence sur votre CV justifiera de vos capacités à prendre en charge du public et à assumer des responsabilités.

La formation au BAFA dure 30 jours répartis en deux sessions de formation et un stage pratique. Elle est accessible à partir de 17 ans. Des aides financières sont possibles pour financer sa formation, sous certaines conditions. Il est ensuite possible de compléter sa formation par une qualification complémentaire (par exemple en voile, en baignade, etc.).

En savoir plus sur le BAFA S'inscrire dans une formation de sa région

Bénévolat en association : preuve d’engagement

Le bénévolat en association constitue toujours un bon moyen pour tester sa motivation, et la prouver. Vous pourrez par exemple aider un moniteur sportif à encadrer un jeune public dans votre discipline favorite, ou encore participer à la création de flyers ou au ravitaillement des participants à une course lors de l’organisation d’événements sportifs. Si c’est la communication qui vous intéresse, il est possible d'intervenir sur le site Web et les réseaux sociaux d’un club ou de l’association sportive de votre établissement. Cette expérience sera l'occasion pour vous de développer des compétences variées, du travail en équipe au suivi d'un projet.

Structure d'accueil, niveau d’implication, durée de l'engagement... en matière de bénévolat, chacun sa formule. Vous pouvez vous renseigner sur ce qui se fait au sein de l'association sportive de votre lycée ou de votre club de sport, contacter la mairie de votre ville et en parler à votre entourage.

Diplôme de secourisme : conseillé, voire obligatoire

Pour évoluer dans le domaine du sport, on vous demandera d’être capable de réaliser les gestes de premiers secours. C'est pourquoi, pour candidater à certaines formations (diplôme d'État ou titre de fédération, par exemple), vous devrez être titulaire d’une attestation PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) ou équivalent. Quand ce diplôme ne constitue pas un passage obligé, cela représente un atout.

Les formations qui enseignent les gestes de premiers secours sont dispensées par des organismes agréés de sécurité civile ainsi que dans les Creps. Elles se déroulent sur 1 à 8 jours. Dans certains collèges et lycées, elles peuvent être proposées aux élèves qui s’engagent à assumer une responsabilité au sein de leur établissement.

Brevet fédéral : s’essayer à l’encadrement

En plus de la pratique sportive en club, de nombreux candidats aux diplômes d’État ont obtenu un brevet de fédération sportive, par exemple un brevet d’animateur, de moniteur ou d’entraîneur. Accessibles aux licenciés, ces qualifications permettent d’encadrer des pratiquants dans une discipline à titre bénévole, en respectant des restrictions quant au public accueilli ou au nombre d’heures effectuées. De quoi faire vos premières armes sur le terrain accompagné par des professionnels et vous créer un premier réseau de contacts. Selon les cas, ces diplômes vous permettront d’être dispensé de test à l’entrée en formation ou d’obtenir des allègements de cursus.

Les formations aux brevets fédéraux, d'une durée variable selon le profil du candidat et le niveau du brevet, sont courtes (entre 15 et 200 heures). Elles comprennent des heures en centre de formation, des stages et parfois des déplacements. Renseignez-vous auprès de votre fédération.

Service civique : mission sport et loisirs

Certains candidats aux diplômes d’État ont réalisé en amont une mission de service civique au sein de fédérations, de clubs, d’associations sportives, de collectivités territoriales, d'établissements, de structures d'éducation populaire, etc. Exemples de mission : promouvoir l’activité d’une structure, faciliter la pratique sportive auprès des personnes qui en sont éloignées (jeunes issus de quartiers prioritaires, personnes âgées ou en situation de handicap, etc.), favoriser la cohésion sociale par le sport, sensibiliser au sport-santé, faire découvrir les disciplines olympiques et paralympiques dans la perspective des Jeux 2024, etc. À la clé : un engagement qui associe intérêt général, sport et acquisition de compétences transposables dans le monde professionnel.

Accessible à partir de 16 ans, le service civique dure de 6 à 12 mois, sur au moins 24 heures par semaine. La rémunération est de 580 € par mois.

En savoir plus sur le service civique Rechercher une mission dans le domaine du sport

Prépas aux sélections : se donner toutes les chances

À l'entrée de certaines formations aux diplômes d’État du sport, un bon niveau de pratique sportive et une solide connaissance du milieu sont attendus. Pour ceux qui ne se sentent pas suffisamment affûtés, il existe des préparations pour s’entraîner aux sélections. Certaines visent à améliorer le niveau technique, d’autres proposent de travailler un aspect précis pour acquérir une compétence qui manque à la candidature. Ces préparations vous permettront de confirmer ou non votre projet. Souvent, elles augmentent le taux de réussite à l’entrée en formation.

Payantes, ces préparations sont dispensées par des centres de formation publics, comme les Creps, ou par des organismes privés. Elles sont d'une durée variable (1 jour, 1 semaine ou 1 an). N'hésitez pas à contacter les formations au préalable pour mieux cibler les aspects à travailler en prépa.