L'option sport au lycée GT

Publication : 10 juin 2021
Pour les lycéens en voie générale et technologique, en complément du sport du tronc commun il est possible de choisir l’option EPS (éducation physique et sportive). De quoi approfondir un peu plus ses compétences dans le sport. À ne pas confondre avec une section sportive scolaire.
© Lycee Henri Avril - Lamballe
Objectifs de l'option EPS : découvrir de nouvelles activités, réfléchir à la place du sport dans notre société et conduire des projets.

3 heures supplémentaires d’EPS par semaine

L’enseignement optionnel EPS (éducation physique et sportive) est proposé en classe de 2de générale et technologique, puis en 1re et terminale de voie générale et des huit séries de voie technologique.

Attention, tous les établissements ne déclinent pas l'ensemble des enseignements optionnels. Pour vérifier que celui d'EPS est proposé dans votre lycée de secteur, consultez son site Web ou contactez-le directement.

L’option comprend 3 heures d’EPS, qui viennent s’ajouter aux 2 heures d’EPS du tronc commun. Les élèves qui ont suivi l’option ensemble en 2de se retrouvent dans le même groupe les années suivantes, quelles que soient la série de bac et les spécialités de 1re et de terminale choisies.

À noter : dans les lycées agricoles, il est possible de prendre l'enseignement optionnel hippologie et équitation.

Une option ouverte à tous les lycéens motivés

Pas besoin d’être un grand sportif. Cette option est adaptée aux élèves motivés par la pratique sportive, qu’ils visent ou non des études ou un projet professionnel lié au sport.

L’admission se fait sur bulletin (notes, comportement, appréciations des enseignants d’EPS), lettre de motivation et éventuellement entretien. Parfois, des épreuves visent à évaluer les compétences physiques de l’élève. Si aucun niveau sportif n’est exigé, une pratique en club peut être demandée, selon les établissements et les sports qu’ils proposent. L’investissement dans des AS (associations sportives scolaires) ou extrascolaires représente un atout.

Dans certains établissements, il est possible de rejoindre l’option en classe de 1re, sous réserve de l’avis favorable du professeur d’EPS et de places disponibles.

Au programme : de la pratique, mais aussi de la théorie

L’objectif de l’option EPS n’est pas de travailler la technique comme en section sportive scolaire, ni d'exceller dans une discipline. C’est bien plus de permettre polyvalence, motricité, esprit de groupe, épanouissement personnel et de développer des compétences par le sport, transposables dans tout domaine.

Plus de pratique physique

Chacune des 3 années que durent l'option, les élèves pratiquent au moins trois APSA (activités physiques sportives et artistiques). Ils approfondissent des activités et en découvrent d'autres que celles inscrites au tronc commun : judo, natation, basket, athlétisme, escalade, musculation, randonnée, course d’orientation, danse, art du cirque, etc.

Cette pratique complémentaire permet de développer d’une part sa motricité et sa technique, d’autre part des compétences transversales, comme le travail en collectif.

Une culture sportive

L’option EPS propose également des apports théoriques centrés sur le corps et une réflexion autour de la pratique sportive : méthodologie d’échauffement, entraînement et enseignement, nutrition des sportifs, etc.

En 2de et en 1re, les élèves mènent une réflexion sur un thème au choix parmi une dizaine, selon les établissements : santé, égalité hommes-femmes, développement durable, etc. En classe de 1re, ils apprennent la conduite d’un projet collectif, comme organiser un trek de 6 jours. En terminale, ils réalisent un dossier sur l’analyse d’une activité (pratiquée ou non), à présenter aussi à l’oral, qui s’appuie notamment sur un outil numérique (vidéo, diaporama, GPS, etc.).

Des activités et des stages

Les élèves qui suivent l’option EPS sont obligatoirement inscrits dans l’AS (association sportive) du lycée pour participer à des activités pendant la pause de midi, le mercredi après-midi ou le soir : musculation pour le maintien physique, sports collectifs, natation, etc. Ils s’impliquent dans les compétitions de l’AS, voire dans l’organisation d’événements. Peuvent s’ajouter des stages, des séjours bivouacs, des visites de structures du sport, etc.

Évaluation sur contrôle continu

Il n'y a pas d’épreuve terminale au bac pour les options : les notes rentrent dans la moyenne des bulletins scolaires, qui représentent 10 % de la note. En EPS sont évaluées deux des trois activités suivies en option.

Et après : un projet dans le sport ou non

En ouvrant la pratique à davantage d’activités, parfois différentes du tronc commun, cette option est un plus pour ceux qui souhaitent poursuivre un cursus dans le sport : licence STAPS, MC AG2S (même si cette MC accueille en priorité les bacheliers professionnels) et BPJEPS. Elle prouve la motivation du candidat pour le domaine du sport lors des admissions à l’entrée de ces formations.

Certains élèves choisissent cette option afin de se préparer à intégrer les jeunes sapeurs-pompiers, les sauveteurs en mer, des formations de l’armée, de la police, etc.

Pour tous, elle aura permis de développer des compétences liées aux activités physiques, sportives et artistiques, de l’esprit d’équipe à l’endurance.

Une option EPS renforcée en phase de test

À titre expérimental, une dizaine d'établissements proposent une option EPS renforcée en voie générale et technologique, de la 2de à la terminale. Le programme est identique mais le volume horaire est de 4 heures par semaine au lieu de 3.

Liste des établissements proposant cette option renforcée, classés par académies :

  • Académie d’Aix-Marseille : lycée de l’Arc à Orange (84) et lycée André Honnorat à Barcelonette (04)
  • Académie de Dijon : lycée Emiland Gauthez à Chalon-sur-Saône (71) et lycée Maurice Genevoix à Decize (58)
  • Académie de Guadeloupe : lycée Yves Leborgne à Sainte-Anne (97) et lycée Gerville Réache à Basse-Terre (97)
  • Académie de Lille : lycée Eugène Thomas à Le Quesnoy (59) et lycée Léonard de Vinci à Calais (62)
  • Académie de Nancy-Metz : lycée Georges de la Tour à Nancy (54)
  • Académie de Rennes : lycée Beaumont à Redon (35)
  • Académie de Versailles : lycée Les Sept Mares à Maurepas (78) et lycée Van Gogh à Aubergenville (78)